Belles images


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Hélène Boucher : La Femme Pilote

Aller en bas 
AuteurMessage
Chantal
Admin
Admin
Chantal

Féminin
Nombre de messages : 7398
Age : 66
Localisation : Nièvre
Date d'inscription : 30/09/2010

Hélène Boucher : La Femme Pilote Empty
MessageSujet: Hélène Boucher : La Femme Pilote   Hélène Boucher : La Femme Pilote I_icon_minitime09.04.13 22:45



Hélène Boucher


Hélène Boucher est une aviatrice française. Elle a battu de nombreux records de vitesse.


Hélène Boucher : La Femme Pilote Helene-boucher-la-fiancee-de-l-airHélène Boucher : La Femme Pilote Les-pionniers-de-l-aviation


Hélène Boucher était une pionnière le l’aviation. Elle fut l’une des premières femmes à obtenir son brevet de pilote. Aventurière, intelligente et passionnée, celle qui se destinait à être traductrice a battu un grand nombre de records du monde avant de se tuer tragiquement à l’âge de vingt six ans lors d’un vol d’entraînement.

Hélène Boucher : La Femme Pilote Helene2Hélène Boucher est la fille d’un célèbre architecte parisien, Léon Boucher.
Elle est née en 1908 à Guyancourt, près de Paris. On la surnomme « Léno » (anagramme du nom de frère, Noà«l), surnom qui lui collera à la peau le reste de sa vie ! Elle a pu vivre une enfance privilégiée. Ses parents possédaient une résidence de campagne où elle passait ses vacances et où elle a pu se réfugier pendant la guerre. Petite, elle voulait être couturière. Sa mère voulait en faire une musicienne.

C’est à 21 ans, le 20 mars 1930 qu’Hélène Boucher prend son premier envol. Son baptème de l’ai est réalisé en compagnie de Henri Liaudet.
L’année suivante, elle obtient son brevet de pilote à bord d’un Moth Gipsy.

En 1932, elle acquiert un appareil Avro et participe au rally Caen-Deauville. Malheureusement, l’avion termine ses jours dans un arbre! Aucune blessure pour notre aviatrice. Ouf !Après ce premier raid désastreux, Hélène Boucher reprend le collier et s’attaque immédiatement à d’autres défis. En février 1933, elle tente de rallier Paris à Saà¯gon. Mais des ennuis mécaniques la forcent à abandonner à Bagdad. En juillet de la même année, elle participe à la course Les 12 heures d’Angers, avec un avion Maubussin-Zodiac.

Hélène Boucher et sa partenaire, une certaine demoiselle Jacob, terminent premières femmes. Plus tard la même année, elle obtient un vif succès lors du meeting aérien de Villacoublay. Le 8 août 1934 elle bat deux records sur 100 et 1000 km en atteignant les vitesses moyennes de 412 km/h et 409 km/h. Dans la foulée de ces exploits elle explose trois jours plus tard un autre record en parcourant 3 kilomètres à 445,028 km/h.

C’est malheureusement lors de cette période faste qu’a lieu le drame qui foudroye la pionnière de l’aviation en pleine gloire. Le 30 novembre, à la fin d’un vol d’entraînement de routine, Hélène Boucher manque son atterrissage à l’aéroport de Guyancourt à bord de son caudron C.460 Rafale.

Les causes du drame ne sont pas vraiment connues. Des collègues de l’aviatrice témoins de l’accident raconteront que son avion avait effectué une approche finale trop basse et à trop faible vitesse à tel point qu’il heurte la cime des arbres avant la piste. Grièvement blessée, Hélène Boucher s’éteint lors de son transfert vers l’hôpital le plus proche.


Hélène Boucher : La Femme Pilote Helene-boucher-caudron-rafale
Figure importante et populaire de l’entre deux guerres cette étonnante femme pionnière de l’aviation reçoit la légion d’honneur à titre posthume. De nombreux équipements publics (collèges, écoles, lycées…) porte son nom. Et en 1972 La Poste créera un timbre à son effigie.


Hélène Boucher : La Femme Pilote Helene-boucher-01

_________________
..... Hélène Boucher : La Femme Pilote Choetni9 .....
Revenir en haut Aller en bas
http://chantal58.forumactif.org/
Chantal
Admin
Admin
Chantal

Féminin
Nombre de messages : 7398
Age : 66
Localisation : Nièvre
Date d'inscription : 30/09/2010

Hélène Boucher : La Femme Pilote Empty
MessageSujet: Re: Hélène Boucher : La Femme Pilote   Hélène Boucher : La Femme Pilote I_icon_minitime09.04.13 22:49

Hélène Boucher : La Femme Pilote Helene10

Hélène Boucher : La Femme Pilote HeleneBoucher ... Hélène Boucher : La Femme Pilote 2925038371_1_19

Hélène Boucher : La Femme Pilote Boh036

_________________
..... Hélène Boucher : La Femme Pilote Choetni9 .....
Revenir en haut Aller en bas
http://chantal58.forumactif.org/
Chantal
Admin
Admin
Chantal

Féminin
Nombre de messages : 7398
Age : 66
Localisation : Nièvre
Date d'inscription : 30/09/2010

Hélène Boucher : La Femme Pilote Empty
MessageSujet: Re: Hélène Boucher : La Femme Pilote   Hélène Boucher : La Femme Pilote I_icon_minitime09.04.13 22:50

Hélène Boucher : La Femme Pilote Boucher_3_200 ... Hélène Boucher : La Femme Pilote 1-071024-0104-hb5

_________________
..... Hélène Boucher : La Femme Pilote Choetni9 .....
Revenir en haut Aller en bas
http://chantal58.forumactif.org/
Chantal
Admin
Admin
Chantal

Féminin
Nombre de messages : 7398
Age : 66
Localisation : Nièvre
Date d'inscription : 30/09/2010

Hélène Boucher : La Femme Pilote Empty
MessageSujet: Re: Hélène Boucher : La Femme Pilote   Hélène Boucher : La Femme Pilote I_icon_minitime09.04.13 22:51

Hélène Boucher : La Femme Pilote 1b-lwf0011

_________________
..... Hélène Boucher : La Femme Pilote Choetni9 .....
Revenir en haut Aller en bas
http://chantal58.forumactif.org/
Chantal
Admin
Admin
Chantal

Féminin
Nombre de messages : 7398
Age : 66
Localisation : Nièvre
Date d'inscription : 30/09/2010

Hélène Boucher : La Femme Pilote Empty
MessageSujet: Re: Hélène Boucher : La Femme Pilote   Hélène Boucher : La Femme Pilote I_icon_minitime09.04.13 23:10

Hélène Boucher : La Femme Pilote Boucher2

UNE CARRIÈRE FULGURANTE

Hélène Boucher ne vola que quatre ans, mais ses succès firent d'elle l'une des figures les plus populaires de l'aviation française dans les années trente

Rien ne prédisposait Hélène Boucher à l'aviation Mais si la révélation de sa vocation fut tardive, elle la vécut intensément, s'adjugeant, pendant sa brève carrière, quelques-uns des records les plus enviés.

Née à Paris le 23 mai 1908, Hélène Boucher allait. après une enfance studieuse et une éducation bourgeoise, chercher longtemps sa voie.
On ne voit pas encore très bien ce qui a pu pousse] la jeune fille vers l'aviation, alors qu'elle ne s'y intérressait que vaguement. La mort de Jean Hubert, son grand ami, carbonisé dans son avion à Istres, l'affecta profondément.

Voulait-elle comprendre la passion de son ami, voulait-elle connaître le monde où il avait vécu. Une curiosité brutalement éveillée sembla l'animer dès lors. Un de ses proches, également pilote l'ayant longuement écoutée
parler, décida de lui donner son baptême de l'air.

Le 4 juillet 1930, ce fut donc, à Orly, la première expérience aérienne d'Hélène Boucher, qui en fui profondément bouleversée.

Elle venait de trouver sa voie, elle venait de découvrir sa vocation. Désormais plus rien d'autre n'allait compter pour elle. De plus. à Orly, elle avait vu Maryse Bastié déjà célèbre et pourtant si simple qu'elle ne put s'empêcher de l'admirer, ce qui renforça encore sa conviction.
Dès lors, sa décision fut prise; elle allait rejoindre la phalange des femmes pilotes : Maryse Bastié, Maryse Hilsz, Adrienne Bolland, Léna Berchtein.

Mais, à l'époque, l'aviation coûtait déjà cher, et les problèmes financiers allaient handicaper sérieusement Hélène Boucher à ses débuts. Le hasard voulut qu'elle rencontrât Farbos, qui se déclara prêt à l'aider, ayant conscience de l'élément publicitaire que représenterait la jeune fille pour l'école de pilotage qu'il se proposait d'ouvrir à Mont-de-Marsan.

La bourse couvrant une partie de ses frais et ses parents étant décidés à la laisser piloter, la jeune fille quitta Paris pour Mont-de-Marsan le 18 mars 1931. Elle fut l'élève de Liaudet et, malgré quelques difficultés, fut « lâchée » le 15 juin et brevetée le 21 du même mois.

La jeune fille, dont le brevet portait le numéro 21, était ainsi la vingt et unième femme pilote brevetée en France en vingt et un ans (la première fut la baronne Raymonde de Laroche, le 8 mars 1910).

De retour à Paris, la jeune fille se rendit vite compte que son brevet n'avait qu'une valeur toute symbolique et qu'il ne lui ouvrait aucune porte, lui donnant juste le droit d'emmener des passagers à titre gratuit. Une seule solution : obtenir le brevet de pilote de transport public, mais il fallait encore de l'argent pour s'entraîner. Pour y arriver à moindres frais, elle acheta en Angleterre un vieux Gipsy Moth.




Hélène Boucher : La Femme Pilote Boucher3
l'aviatrice aux côtés d'un C-430 de la série des Rafale, aux commandes duquel elle remporta, en
juillet 1934, trois records internationaux. Cet appareil lui permit de
parfaire son entraînement avant de battre, sur C-450, le record du monde
féminin sur 100 km .

Ce n'était pas facile, et Hélène Boucher s'apercevait brutalement qu'en France les femmes n'étaient pas prises au sérieux et qu'à l'inverse des autres pays elles ne bénéficiaient d'aucune aide financière. Que de déceptions alors pour la jeune fille pourtant aidée moralement par ses amis, pilotes ou non : Codos et Robida, les de Gresigny et Dolly Van Dongen, sa confidente !!!


Au terme d'un entraînement intensif, elle obtint, en juin 1932, son brevet de pilote de transport public. La confiance revenait. Maillet et Bajac,qui faisaient maintenant partie du cercle de ses amis, s'employaient à la faire participer à toutes les manifestations.

Elle voyait déjà plus loin, voulait être plus qu'une banale femme qui vole.
L'idée d'un raid s'imposa doucement à elle, et c'est en vain que ses amis essayèrent de la dissuader. Avec ses économies, elle acheta son deuxième avion, un Avro « Avian » à moteur Cirrus de 85 ch, croisant à 130 km/h

La voilà prête à tenter son rêve : Paris-Saigon. Codos et Robida, de retour de leur fameux raid, l'assistèrent. Courage ou inconscience que ce pari qu'elle s'était fait à elle-même? Et elle n'avait que deux cents heures de vol!

Le 13 février 1931, après un premier départ avorté, elle s'envola du Bourget, réservoir supplémentaire rempli. Le soir, elle était à Pise et le surlendemain à Athènes, malgré un temps défavorable. Le 20, elle avait atteint Alep, en Syrie.

Son raid s'arrêta à Ramadi, le 21, par suite d'ennuis de moteur (carter et pipe d'admission fêlés). Impossible de continuer, le rêve était fini.
C'était un échec. Elle put néanmoins ramener son avion et le brada. Elle revint grandie, le journaliste Peyronnet lui ayant consacré des lignes élogieuses dans L'Intransigeant.

Puis rallyes et exhibitions se succédèrent : Hélène Boucher volait sur du matériel de fortune qu'on lui prêtait. Pierre Mauboussin, convaincu des qualités de la jeune fille par son ami Maillet, consentit à lui prêter un avion pour lui permettre de prendre part aux Douze Heures d'Angers.
La compétition consistait à parcourir la plus grande distance durant les douze heures de la course. Sur les dix-sept équipages engagés le 2 juillet 1933,
Hélène Boucher, avec Mlle Jacob, se classa treizième et premier équipage féminin. C'était le vrai début d'une gloire qui n'allait plus la quitter

Le 2 août, toujours sur Mauboussin, elle s'adjugea le record mondial féminin des avions légers de moins de 450 kg, atteignant, avec 60 ch, 5 900 m.

Entraînée par Détroyat, elle se lança dans la voltige aérienne et, le 8 octobre 1933, après le célèbre match Détroyat-Fiesler, Hélène Boucher se mesura à Vera von Bissing; elles ne purent se départager. Désormais, les organisateurs de meetings s'arrachaient Hélène Boucher et sa vie allait s'accélérer.



Hélène Boucher : La Femme Pilote Boucher4
La gloire et la célébrité n'enlèveront rien à la simplicité et à la modestie d'Hélène Boucher.
Être pilote de records n'empêche pas de vérifier soi-même le niveau d'huile de son avion

Engagée par la firme Caudron-Renault et entraînée par Delmotte sur Caudron « Rafale », elle participa de nouveau, le 8 juillet 1934, aux Douze Heures d'Angers, aux côtés de prestigieux pilotes de course. Avec sa passagère, Mme Becker, elle mena la course durant 720 km, à la stupeur générale, et termina en deuxième position, s'adjugeant durant ce vol trois records
internationaux.

Elle avait couvert 2 821,840 km à 235,163 km/h de moyenne, derrière LacombeTrivier (2 885,840 km) avec 240,423 km/h de moyenne et devant Arnoux-Brabant (2 794,178 km) avec 232,848 km/h de moyenne et Signerin-Legendre. Ce succès était d'autant plus méritoire qu'elle avait piloté seule, ne pouvant, à l'inverse de ses concurrents, être relayée aux commandes, sa passagère n'étant pas pilote. Mais cela ne lui suffisait pas encore...

Entre le 8 et le 11 août, sur le 13, un Caudron C-450, elle battit successivement les records du monde féminin de vitesse sur 100 km, à 412,306 km/h (record précédent : 282,900 km/h), et sur 1 000 km, à 409,200 km/h de moyenne.

L'aviatrice porta la vitesse sur base à 445,028 km/h et le record du monde de vitesse sur 1000 km/h toutes catégories à 409,200 km/h... Elle venait de se consacrer et de s'imposer. C'était l'apothéose. Elle accédait à la phalange tant rêvée. La France, étonnée, découvrit cette petite Française à la une de tous les journaux. Elle avait la gloire voulue, mais ne connut plus de répit.

Le 30 novembre 1934, pendant le Salon de l'aéronautique, elle se tua, au retour d'un vol d'entraînement sur Rafale. La France entière la pleura.
Sur son cercueil, exposé aux Invalides, il y avait la Légion d'honneur, ainsi qu'une citation : « Personnifie la jeune fille française : modestie, simplicité, vaillance. Pilote de grande classe qui a conquis un peu de temps les records les plus enviés grâce à son habileté et à son audace réfléchie. A donné sa vie pour l'aviation.

_________________
..... Hélène Boucher : La Femme Pilote Choetni9 .....
Revenir en haut Aller en bas
http://chantal58.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Hélène Boucher : La Femme Pilote Empty
MessageSujet: Re: Hélène Boucher : La Femme Pilote   Hélène Boucher : La Femme Pilote I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hélène Boucher : La Femme Pilote
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pilote et la poupée
» Tarleton "le boucher".
» Our girl - Molly une femme au combat
» Porsche 956C "Jagermeifter"
» [Question] Bouchers populaires?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belles images :: Les Personnages tout en images. :: Personnages célèbres :: Les personnages célèbres féminins-
Sauter vers: