Belles images


 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nadya
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14076
Age : 43
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)   27.02.14 14:23


C'est à coup sûr le plus classique des classiques, et il n'est pas un buddleia qui ne reçoive sa visite. Reste qu'il se fait de moins en moins commun ( comme tant d'autres ! ), en l'attente de peut-être devenir de plus en plus rare ... voire d'un jour disparaître !
 
Il faut dire qu' être Paon du jour n'est pas sinécure, car par-delà les aléas de la Vie, et de sa condition d'insecte, la jolie bestiole a tout à redouter des insecticides ... sans parler d' herbicides ayant tôt fait de "griller" sa plante nourricière préférée ... avec oeufs et chenilles à l'occasion !
 
J'ajouterais que ce papillon est protégé en Suisse (Cantons de Vaud et de Schaffhouse), et ce n'est pas par hasard !
A nul autre pareil, et donc aisément reconnaissable sans confusion possible, Inachis io doit son nom à ses "ocelles" (= taches circulaires colorées assimilables à des yeux), lesquels rappellent l'ornementation des plumes de paon (ci-dessous au centre). Ce papillon fait partie des "Vanesses", et à ce titre il relève des Nymphalidae, Famille de Lépidoptères la mieux représentée en France avec 130 d'espèces.

De taille moyenne, 50-60 mm d'envergure, le Paon du jour est très largement répandu, y compris en zone urbanisée. Contrairement à bon nombre d'espèces, il ne présente pas de variations géographiques, ou saisonnières, d'où une remarquable stabilité morphologique sur l'ensemble de son aire. L'espèce a le plus souvent 2 générations, sauf en montagne où il atteint 2500 m, et n'en a qu'une. Inachis io a la particularité d'hiverner à l'état adulte, ce qu'il fait en des lieux plutôt sombres et humides (recoin de vieille bâtisse, arbre creux, caverne, terrier abandonné, etc...). Là où il y a 2 générations, les individus hivernants vont sortir de leurs retraites dès les premières belles journées ensoleillées, généralement en février-mars, puis ils vont s'accoupler, et pondre. Il s'ensuivra une première génération, qui pourrait se qualifier de printanière, laquelle en donnera une seconde, à la fois estivale et hivernante, observable d'Août à Mai.
[size=undefined]La ponte[/size] Elle suit classiquement l'accouplement, et les oeufs sont déposés en amas, au revers des feuilles de la plante nourricière. Le plus souvent il s'agit de l'ortie commune, dite grande ortie (Urtica dioica), mais le Houblon commun peut également convenir, encore qu'il s'agisse à mon sens d'un pis aller.
La chenille, morphologie et développement,

[size=undefined]1)- La chenille néonate, c' est-à-dire naissante, n'excède pas 3 mm. Proportionnellement très grosse, la tête est noire, luisante, et elle tranche très nettement sur le blanc-verdâtre du corps . Aux stades larvaires suivants les proportions s'équilibrent et la coloration des jeunes chenilles vire au brun, en passant par le vert et le jaunâtre.
[/size]
[size=undefined]2)- Les stades suivants sont marqués par l'apparition d' ébauches de soies épineuses , puis très vite par l'acquisition de la morphe définitive (à savoir points blancs sur fond noir, avec épines bien développées), alors que la "chenillette" atteint tout juste le cm. Pour le reste la chenille se contente de grandir, et elle fait ce qu'il faut pour cela !  
[/size]
[size=undefined]3)- Quatre semaines pour 4 cm, tel pourrait se résumer la croissance de notre chenille. A droite, et sur agrandissement, vous noterez l'impressionnante structure des soies épineuses, particulièrement acérées, mais aussi barbulées sinon barbelées. Vous noterez aussi leur totale innocuité, puisque non urticantes, et non vulnérantes.
[/size]
[size=undefined]La nymphose Arrivée à terme, ce qui demande 4 semaines environ, la chenille cesse de s'alimenter, quitte ses congénères, et part en errance à la recherche d'un endroit pour se nymphoser. Le support à sa convenance trouvé, elle y tisse une sorte d'embase soyeuse (en nappe sur support plan), puis s'y amarre par sa dernière paire de pattes, et se laisse enfin pendre, l'avant corps souvent légèrement recourbé. En l'espace de 36 à 48 heures, un profond et très complexe remaniement interne va dès lors s'opérer, les organes de la chrysalide se substituant en quelque sorte à ceux de la chenille. Le moment venu la dépouille de l'ex-chenille va se fendre dorsalement, s'ouvrir, et laisser apparaître la chrysalide. Par contractions et contorsions successives, cette dernière va complètement se dégager de la dépouille larvaire, avant de progressivement affirmer ses contours, durcir, et se pigmenter. Vous noterez que l'embase soyeuse servira là aussi à l' accrochage de la chrysalide, l'extrémité abdominale de cette dernière étant dotée d'une surface finement "griffue" (comme le "velcro" ! ) appelée "cremaster" . Vous noterez également que cette structure est toujours présente chez les papillons, mais qu'elle est susceptible de varier de forme selon les espèces, et selon le type de chrysalide.
Présentement, et vous l'aurez compris, la chrysalide est "suspendue", le papillon se présentant tête en bas. Cela vaut pour de nombreuses espèces, mais d'autres rhopalocères (= "papillons de jour") ont des chrysalides dites "ceinturées", car retenues au support par un cordon soyeux élaboré par la chenille. C'est par exemple le cas du Machaon, ci-dessous au centre, et là le futur papillon est positionné tête en haut...comme vous et moi !

[size=undefined]L'éclosion[/size] Après un laps de temps de l'ordre de 2 semaines, et un second remaniement aussi complet et complexe que le premier (les organes de l'insecte adulte se substituant cette fois à ceux de la chrysalide), le papillon va "éclore", ce qu'il fait souvent en matinée. L'ouverture de la chrysalide se fait ventralement, et en une petite dizaine de secondes le papillon est à l'air libre, appendu à une chrysalide dorénavant réduite à l'état d'enveloppe quasi translucide. Sous la pression de l' hémolymphe (le "sang" des insectes) circulant dans les nervures, les ailes initialement "fripées", limite "ratatinées", vont se déployer peu à peu (de l'ordre de 5 à10 mn) et pareillement gagner en rigidité. L'envol se fera ultérieurement, après durcissement des téguments, et élimination du "méconium", déchet organique liquide et plus ou moins rougeâtre.
Assister à l' éclosion d'un papillon est toujours un "p'tit bonheur", mais le plus souvent c'est aussi un gros "coup de bol"....sauf avec le Paon du jour, car ses "cocardes" ont le bon goût de très nettement transparaître de 12 à 24 h avant l'éclosion. Pour autant ce n'est pas gagné, mais croyez-moi ça facilite bien les choses !

[size=undefined]Les parasites[/size] Pour peu que vous récoltiez des chenilles de io "in natura", afin par exemple de les "finir" en élevage, vous aurez à coup sûr la surprise de voir crapahuter des asticots, apparemment sortis de nulle part, ou de trouver des pupes non moins "mystérieuses". Cela se produit le plus souvent juste avant la nymphose, et en y regardant de plus près vous trouverez des chenilles exsangues, quasi réduites à l'état de sac vide, après avoir hébergé ( et nourri ! ) une ou plusieurs larves de Diptères parasites (mouches de type Tachinaires ou Sarcophages), ou d'Hyménoptères Ichneumonidés, eux mêmes parasites.
[size=undefined]En guise de conclusion ....[/size] [size=undefined]...plaidoyer pour une mal aimée ![/size] Rares sont les jardins où l' ortie n'est pas traitée (dans tous les sens du terme ! ) comme une "mauvaise herbe", le caractère urticant de la plante ajoutant à son discrédit, et finalement à sa perte. Pourtant, et vous l'aurez compris, l'ortie est la plante nourricière de nombreux insectes, et notamment de papillons (sans parler de multiples vertus, présentement hors propos). Dès lors, à quoi bon planter un buddleia en son jardin, et qui s'étonnera de voir le bel arbuste déserté, quand les gracieux butineurs de l' "arbre aux papillons" se retrouvent privés du gîte et du couvert indispensables à leur progéniture.
[/size]

_________________
Bonjour Invité, contente de te voire sur Belles images.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellezimages.com
Nadya
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14076
Age : 43
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)   27.02.14 14:24




_________________
Bonjour Invité, contente de te voire sur Belles images.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellezimages.com
Nadya
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14076
Age : 43
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)   27.02.14 14:26


_________________
Bonjour Invité, contente de te voire sur Belles images.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellezimages.com
Nadya
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14076
Age : 43
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)   27.02.14 14:44




_________________
Bonjour Invité, contente de te voire sur Belles images.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellezimages.com
Nadya
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14076
Age : 43
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)   04.09.16 21:52


_________________
Bonjour Invité, contente de te voire sur Belles images.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellezimages.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le PAON du JOUR (Inachis io) ! (Lépidoptère Nymphalidae)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» paon du jour 2éme essai
» Papillon : Paon De Jour Inachis Io
» Quelques écailles sur l'aile d'un Paon du jour(Inachis io)
» Ocelle sur l'aile d'un Paon du jour(Inachis io)
» paon du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belles images :: Les animaux :: Les insectes :: LES PAPILLONS et LES CHENILLES-
Sauter vers: