Belles images


 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L' ÉCAILLE du SÉNEÇON, ou GOUTTE de SANG, (Tyria jacobaeae,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nadya
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14009
Age : 43
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: L' ÉCAILLE du SÉNEÇON, ou GOUTTE de SANG, (Tyria jacobaeae,    27.02.14 14:01



Encore appelé la "Goutte de sang", ou le "Carmin" ou encore l' "Ecaille jacobée", ce papillon et sa chenille ont la particularité d'être toxiques. Ils ont aussi le "bon goût" ( si j'ose dire vu leur toxicité ! ), de le faire savoir aux prédateurs que sont notamment les oiseaux insectivores.
 
Comme vous le verrez, l'Ecaille du séneçon affiche même la couleur (et ce n'est pas une image !), là où d'autres espèces donnent au contraire dans la discrétion, pour elles gage de survie !

Tyria jacobaeae est un papillon de nuit, autrement dit un "Hétérocère", par opposition aux "Rhopalocères" que sont les papillons diurnes. Il peut néanmoins voler de jour, mais bien souvent l'envol fait suite à un quelconque dérangement de l'insecte au repos (passage de bétail, de promeneurs, coup de vent, ou autre !). J'ajouterais que les "performances" de jacobaeae apparaissent limitées, car son vol hésitant (voire carrément incertain!) ne l'amène jamais bien loin ni bien vite. En outre la bête donne souvent l'impression d'atterrir en catastrophe, et pas forcément là où elle voudrait, d'autant qu'elle se laisse volontiers porter par le vent.
 
L'écaille du séneçon relève de la Famille des Arctiidae, représentée en France par à peu près 70 espèces, souvent très vivement colorées. Elle vole de mai à juillet, en une seule génération. L'espèce occupe pratiquement toute la France, en deçà de 1600 m d'altitude, et une grande partie de l'Europe. Elle affectionne les friches ensoleillées, les carrières à l'abandon, les bords de chemins, les lisières forestières, etc.. Ce gracieux papillon est encore relativement fréquent par place, mais globalement il tend nettement à se raréfier, tout en étant plus présent dans le sud.

L'insecte est rouge et noir, et cette livrée est qualifiée d' "aposématique", en ce sens qu'elle a valeur d'avertissement vis-à-vis des prédateurs. L'hémolymphe (= le "sang" des insectes!) comporte en effet des composés cyanhydriques, d'où une toxicité conférant évidemment une réelle protection à la bestiole. A noter que les Zygènes sont pareillement dotées, et qu'elles ont souvent la même allure générale, mais c'est là l'expression d'une convergence, et non d'une parenté. A noter enfin que "monsieur et madame" Goutte de sang portent la même livrée (graphisme et coloration), la femelle se différenciant uniquement par le volume plus important de l'abdomen.  Les chenilles de la "Goutte de sang" sont pratiquement coloniales, ce qui est exceptionnel chez les Arctiidae. Elles se développent principalement sur le grand séneçon de Jacobée (Senecio jacobaea, ci-dessous), mais elles ne sont pas rare sur le petit séneçon vulgaire (Senecio vulgaris). Faute de mieux ces chenilles se contenteraient de Tussilages, ou encore de Pétasites, mais à mon avis c'est là un pis-aller, et je n'ai pas eu l'occasion d' observer le fait.


La ponte suit bien sûr l'accouplement, et se fait non moins logiquement sur la plante nourricière. Les oeufs sont jaunes, nombreux, et classiquement déposés par lots au revers du feuillage. A l'occasion les tiges peuvent recevoir quelques oeufs, mais ce n'est pas la norme. 

Régulièrement annelée de jaune et de noir, la chenille de T. jacobaea est facilement reconnaissable, car à nulle autre pareille. A terme elle atteint une trentaine de mm, et compte tenu de l'échelonnement des pontes elle est quasiment observable de juin à septembre. Sa coloration et ses tendances coloniales la rendent en outre bien visible, d'autant quelle ne fait rien pour se cacher aux yeux des prédateurs (tels les oiseaux insectivores) ... et pour cause !

Comme le papillon qu'elle deviendra, la chenille est en effet toxique (toujours les fameux composés cyanhydriques), et comme lui encore elle "affiche la couleur", mais cette fois la livrée aposématique est du type "vespoïde", par référence à la couleur des guêpes et frelons, insectes bien connus pour être du genre "qui s'y frotte s'y pique ! Comme vous le verrez dans la rubrique "conclusion", notre quotidien emprunte là encore à un monde animal qui n'a pas fini de nous étonner ... et de nous inspirer !

Les très jeunes chenilles ne pouvant prétendre à la toxicité de leurs aînées, Dame Nature a prévu une protection très efficace, et non moins astucieuse. En cas de danger les menues bestioles se laissent choir instantanément dans la végétation sous-jacente, ce qu'elles font "en rappel", à la manière des alpinistes. Une fois l'alerte passée chacune remonte le long de son fil , et toute la nichée se retrouve là où elle était ... jusqu'au prochain "sauve qui peut".







Arrivées à maturité les chenilles descendent à terre pour se nymphoser. Quand le sol est particulièrement meuble, ou plus ou moins friable, la chenille est susceptible de fouir, mais elle se nymphose toujours à très faible profondeur, et au sein d'un pseudo cocon formé de particules terreuses à peine agglomérées par une ébauche de trame soyeuse. Dans la majorité des cas les chenilles s'insinuent simplement sous les débris végétaux, ou les plantes herbacées, et elles s'y nymphosent à nu. La chrysalide hiverne ainsi, et la nouvelle génération de Tyria jacobaeae sera visible de Mai à Juillet, compte tenu de l'échelonnement des émergences.

_________________
Bonjour Invité, contente de te voire sur Belles images.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellezimages.com
 
L' ÉCAILLE du SÉNEÇON, ou GOUTTE de SANG, (Tyria jacobaeae,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goutte de sang
» caille a la liegoise pdt farcie au lard
» Yport y caille !
» [Q] Peinture qui s'écaille sur le dock
» Caille (Laon 02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belles images :: Les animaux :: Les insectes :: LES PAPILLONS et LES CHENILLES-
Sauter vers: